You are currently viewing Trop vieux ou trop tard pour investir ?

Trop vieux ou trop tard pour investir ?

Je me souviens quand j’avais la vingtaine et que j’investissais dans l’immobilier, je m’étais rapproché de la kutxabank car c’était une banque basque qui s’implantait en France mais surtout qu’elle permettait des crédits immobiliers de plus de 30 ans. Bien entendu, à 46 ans, je ne cherche plus à faire des crédits de 30 ans ni même de 20 ans. L’âge est un paramètre évident de tout investisseur. Il n’est pas trop tard ou nous ne sommes pas trop vieux pour investir !


Dans cette vidéo,

Je détaille plus en profondeur certains sujets vus dans cet article que je juge essentiel et j’aborde d’autres notions que je développe tout autant. Vous pouvez aussi retrouver en format vidéo les différents challenges « finance » :


Oui, l’âge est un critère essentiel dans un investissement. Lors d’un placement financier, il faut penser à plusieurs aspects :

  • L’horizon temps
  • La sécurité
  • la rémunération

L’horizon temps

Il est évident que ce paramètre joue quand on a 50 ou 60 ans. On a plus une approche de solder les crédits plutôt qu’en faire Aussi, on sera plus enclin à rentabiliser qu’à capitaliser. Quand on a 20 ans, l’effet de levier est un excellent catalyseur pour se créer de la richesse quand on n’en a pas. Quand on a 50 ans, on cible plus des produits de rendement.

Etape par étape

La vie est faite d’étapes. J’avais faire une vidéo de présentation sur un de mes challenges qui explique grosso modo la  stratégie que j’avais mis en place. Si mon parcours d’investisseur atypique peut vous apporter des idées, j’en serai très heureux. Je précise que je ne vends rien.

Risque vs sécurité

Et Oui, un particulier avec un certain âge comme 50 ans n’investit pas pareil qu’un jeune de 20 ans. Il ne pourra pas prendre de risques alors qu’un jeune a le temps de prendre ce risque Selon la durée envisagée, les solutions de placement varient. Généralement, on distingue trois horizons de temps : le court terme pour une durée de quelques mois à 2 ans, le moyen terme pour une durée allant jusqu’à 10 ans et le long terme pour une durée supérieure à 10 ans. Sur du court terme, la rémunération du placement sera relativement faible. Alors que sur du moyen ou long terme, vous obtiendrez un meilleur potentiel de rendement

Comment investir à 50 ans dans une voiture ?

C’est très simple. Il suffit d’avoir une voiture et de la mettre en location sur un site comme ouicar ou Getaround. La voiture doit remplir certaines conditions bien évidemment.  Le choix de l’emplacement est important. Vous pourrez gagner 300 ou 400 euros par mois. J’ai publié des vidéos où je raconte ma vie de loueur de voitures dans le cadre d’un reporting si ce sujet vous intéresse.

Comment Investir à 50 ans dans l’immobilier ?

L’immobilier physique est contraignant, je peux vous le dire en connaissance de cause avec un incendie, de multiples dégâts des eaux, une gestion des locataires parfois difficile ou que sais-je. Au lieu de se lancer dans un crédit de 20 ans avec tous les problèmes qu’offrent la gestion locative. Avez-vous pensé aux SCPI ?

SCPI

Une SCPI est une Société Civile de Placement Immobilier. Un particulier investisseur peut acheter des parts de la SCPI qui permet à la société de collecter des fonds afin d’acquérir un patrimoine immobilier puis de le gérer. Le capital d’une SCPI est divisé en parts.Je ne vais pas détailler le sujet des SCPI car j’avais déjà réalisé un article et une vidéo sur ce sujet.

Les SCPI sont vraiment des investissements pour la rentabilité. Mais pas pour du court terme. Avec des frais de souscription de 12%, vous serez assurément perdant si vous faites un aller retour sur du 1 ou 2 ans.

La SCPI CORUM origin est une excellente SCPI à mon humble avis. Mais des frais de souscription à 11.96% font qu’il est obligé d’envisager le moyen terme pour rentabiliser au mieux cet investissement. Sur le cas présent, les particuliers ciblent 6% vu les antécédents historiques de la SCPI CORUM avec un plus bas de 6% durant l’année du covid en 2000.  le ticket d’entrée est de 1135 euros

Il existe une multitude de SCPI. C’est à vous de faire le choix qui vous convient. Regardez :

Si vous souhaitez rentabiliser un capital que vous détenez, les SCPI de rendement peuvent être une excellente alternative à d’autres placements. Et vous n’avez pas besoin d’avoir 100 000 euros pour vous lancer dans cet investissement. Quelques centaines d’euros suffisent et pour les exemple qui se sont affichés, les tickets d’entrées vont de 268 euros à 11 000 euros.

SIIC

Une foncière cotée, comme une SCPI, est une société qui possède, gère et développe un portefeuille de biens immobiliers pour de la location. Le portefeuille peut être composé d’immeubles de bureaux, de centres commerciaux, d’immeubles résidentiels. Une SIIC elle est cotée en bourse et son capital est divisé en actions. Des actions que le particulier peut acheter et vendre sur les marchés.

Pourquoi je vous parle de SIIC ? Et si je vous montrais ce tableau

Comme vous pouvez le constater, les SIIC sont sur le devant de la scène avec un rendement annualisé de 7.8%. Les SCPI sont à la traine avec 5.3%. Je signale que la durée est de 10 ans quand même, entre les années 2009 et 2019.

Voici un exemple de plusieurs SIIC :

Il existe un grand nombre de foncières cotées en France et même dans le monde. C’est à vous de trouver votre perle rare.

Oui, ce n’est pas parce que nous avons 40 ou 50 ans que nous sommes obligés d’être limités à certains placements et donc de ne pas investir. Et nous pouvons même aller plus loin dans un reconversion professionnelle sur des activités qui font la part belle aux plus jeunes. Dans une vie, il est possible d’avoir plusieurs vies et que certaines soient trépidantes pour pimenter notre seconde partie existentielle. Une stimulation physique et intellectuelle feront leur apparition sur la monotonie et la routine.

Pourquoi seulement faire un placement classique et sécurisé avec le livret A ? Comment sortir du schéma « métro/boulot/dodo » ? Sommes nous tous conditionnés pour faire un même travail avec un même employeur jusqu’à la retraite ?

J’ai 46 ans.

Je me lance dans la création d’un blog et la création d’une chaine YouTube à cet âge. Quand j’écrivais des activités qui font la part belle aux plus jeunes, je pensais internet, réseaux sociaux ou YouTube. Effectivement, la très grande majorité des influenceurs sont des jeunes de 20 ans ou même moins. Et à 40 ou 50 ans, vous n’auriez pas des choses intéressantes à raconter ? Avec votre expérience, votre savoir, vos réussites et vos échecs, vos nombreuses rencontres, vous auriez beaucoup plus de choses à apporter qu’un jeune de 18 ans qui nous apprend la vie financière.

C’est un billet d’humeur.

J’écrivais la reconversion professionnelle, je ne pousse pas bien évidement à quitter un travail où on se sent bien. Mais si c’est l’inverse, une possibilité est de se faire un complément de revenus. Conserver son travail et développer son business à coté pour savoir s’il est possible de gagner de l’argent avec ou pourquoi pas en vivre !

C’est moi.

J’ai tenté plusieurs activité annexes, de revenus passifs, expression très à la mode dans les années 2000.N’étant pas épanoui dans mon travail, j’ai décidé de développer des investissements. Honnêtement, il ne faut pas sortir de saint Cyr pour un crédit et trouver un locataire comme la location de studios ou la location de voitures. Les nouvelles technologies sont sans doute plus complexes mais je suis la preuve que c’est possible. Etant une quiche en informatique, j’ai réussi à créer ce blog et à lancer prochainement ma chaine youtube. C’est possible car les vidéos youtube sont vos amis pour comprendre et réussir à faire des choses que vous ne savez pas faire à la base. Je vais mettre en avant cette chaine « stratégie vidéo » qui m’aura été d’un grand secours pour réussir dans mon entreprise.

La stimulation intellectuelle

En regardant toutes ces vidéos ou ces articles sur Google, j’en apprends toujours plus. Et je vois qu’il n’y a pas de fatalité et que l’impossible est au final possible. Si vous avez une passion, pourquoi ne pas la faire partage aux autres dans des forums, sur un site ou une chaine youtuble. Et pourquoi ne pas gagner quelques euros avec votre passion. C’est ça joindre l’utile à l’agréable et ne pas devenir aigri ou rentrer dans une dépression. Je ne dis pas devenir millionnaire mais si vous pouvez vous faire un complément de revenus, vous êtes gagnants sur les deux tableaux. Et cela vaut aussi pour les retraités, bien évidemment.

Investir ? non s’investir !

Pour réussir, il ne faut pas basiquement investir de l’argent. Il faut aussi investir du temps et de l’énergie. Et la notion de « s’investir » prend tout son sens. S’il était si simple de réussir dans un projet, ça se saurait. Dans un monde où tout doit aller vite, les déceptions vont être nombreuses. Je laisse les gourous du net faire leur beurre dessus : Gagner beaucoup d’argent et vite.

Se challenger

Personnellement, j’ai besoin de ça pour avancer dans la vie. Ce blog est le reflet de ma vie. Tenter d’aller toujours plus loin mais pas toujours plus haut. Etre milliardaire ne m’intéresse pas mais tenter, essayer et me mettre au défit me stimule et me fait avancer. L’âge avançant, j’ai besoin de me sentir vivant. Mon corps me lâchera petit à petit mais ma tête a besoin de se sentir jeune. Et donc, je vais me confronter aux jeunes de l’univers 2.0 et voir ce qu’il en résulte. Ces challenges ne donneront peut être rien d’exceptionnel d’un point de vue résultats globaux (trafic, revenus, partenariats, …) mais m’auront permis de vivre de belles aventures humaines.

L’argent ne fait pas tout !

C’est une belle conclusion. Dans nos mondes capitalistes, il est important, c’est évident. Mais le bien être ne vient pas que de l’argent. La passion ne doit pas être en dessous de la raison.

Laisser un commentaire