You are currently viewing Comment devenir millionnaire avec la bourse

Comment devenir millionnaire avec la bourse

Je me doute que certains de vous doutent de cette affirmation et que vous vous posez la question légitime de comment il est possible de devenir millionnaire avec la bourse. Et pourtant, comment des personnalités comme Warren Buffett, Peter Lynch ou cathie Wood, pour ne citer qu’eux, ont réussi ? Oui, ce sont des investisseurs en bourse qui se sont fait connaitre grâce à leur talent et ce ne sont pas des mythomanes du net qui se reproduisent désormais trop souvent. Comment ont-ils écrit leur légende ?

Je souhaitais approfondir cette analyse suite à mon précèdent article qui concernait uniquement l’immobilier : Comment devenir riche avec l’immobilier.

C’est un parfait complément, je pense. En outre, rien n’interdit d’investir en bourse et dans l’immobilier !

Saviez vous que selon une étude récente, près de 80 % des millionnaires aux États-Unis sont autodidactes ? Et oui,, ils ne sont pas nés d’une famille aisée et ne doivent leur richesse qu’à eux même Ils ont suivi un processus éprouvé pour créer de la richesse et atteindre la réussite financière.


Dans cette vidéo,

Je détaille plus en profondeur certains sujets vus dans cet article que je juge essentiel et j’aborde d’autres notions que je développe tout autant. Vous pouvez aussi retrouver en format vidéo les différents challenges « Bourse » :


Le processus pour devenir riche avec la bourse

La première étape c’est de construire un portefeuille axé sur la croissance et la seconde c’est de construire un portefeuille axé sur le rendement.

Étape 1 : Vous devez vous concentrer sur l’accumulation d’actifs de croissance. Ainsi vous profiterez de la puissance de la capitalisation sur le long terme de ces actifs en réinvestissant les bénéfices ou les dividendes. C’est la magie des intérêts composés. Cette étape doit être effectué sur du long terme (10 ans minimum). Je vous ai affiché des exemples d’actions ou d’ETF qui sont des valeurs de croissance.

Étape 2 : Comme le rendement des actions est faible avec le process de la phase 1, il est temps de chercher la rentabilité avec des actif à dividendes comme des valeurs de rendement, des SCPI de rendement ou des produits immobiliers locatifs. Ces actifs permettront d’obtenir des revenus passifs. Je vous ai affiché des exemples d’actions ou d’ETF qui sont pleinement optimaux durant cette phase.

La méthode Warren buffett : peu d’actions et de la valeur

Warren Buffett suit une philosophie d’investissement axée sur la valeur. Un investisseur axé sur la valeur suppose d’investir uniquement dans les actions individuelles.

En 1993, il explicite sa philosophie d’investissement dans sa lettre annuelle aux actionnaires :

« Si vous êtes un investisseur averti, capable de comprendre l’économie des sociétés et de trouver 5 à 10 sociétés à des bons prix qui possèdent d’importants avantages concurrentiels à long terme, la diversification basique n’a aucun sens pour vous. Elle risque tout simplement de nuire à votre rentabilité. »

Si vous êtes capable d’identifier des entreprises de qualité, avec un moat, à un bon prix qui concernent que peu de sociétés, vous serez capable de devenir millionnaire comme warren Buffett. Peu d’actions a une double signification. Il concentre ses titres donc peu d’actions en nombre mais aussi peu d’action dans le sens mouvement de vente car il les garde généralement à vie.

Warren Buffett a réalisé une performance d’investissement exceptionnelle au cours des 45 dernières années, avec un rendement annualisé de 20,46 %. Si vous aviez investi 1 000 euros dans les actions de sa société lorsque Buffett a commencé à la gérer en 1965, votre investissement aurait déjà atteint 4,3 millions d’euros fin 2009.

Pour information, Berkshire Hathaway achète des parts de société. Il est notamment actionnaire d’Apple, de Bank of America, de Chevron, de Visa ou de Coca Cola.

La story telling de coca cola

Une action qui identifie parfaitement la stratégie de Buffett est coca cola. Elle répond parfaitement aux critères vus ci-dessus. En 1988, Warren Buffett et sa société ont écrit leur légende en achetant des actions, et donc de coca cola. En toile de fond, le krach boursier de 1987, un tsunami qui a fait trembler les marché boursiers. Mais, comme à de nombreux moments de sa carrière fascinante, Warren Buffett n’a pas vu la fin du monde, mais des opportunités d’achat.

Coca-Cola est la plus ancienne action de Warren Buffett chez Berkshire Hathaway, une action qui a augmenté de plus de 2 000 % depuis que, celui que l’on nomme, l’Oracle d’Omaha a commencé à l’acquérir il y a 36 ans.

Il aurait pu vendre coca et faire des bénéfices mais comme je vous l’ai dit, il conserve ses actions longtemps, très longtemps.

Un autre déclaration Mr Buffett ?

Soyez craintif quand les autres sont avides et avides quand les autres ont peur 

Ce dernier précepte, essentiel, me fait aborder le 2e point.

Investir pendant les baisses avec un ETF Nasdaq 100

Moyenner à la baisser coute que coute un titre vif est une erreur selon moi. N’est pas Warren Buffett qui veut ! Alors comment faire cette stratégie d’investir dans la valeur si c’est dangereux et que ce n’est pas possible sur les actions individuelles ?

Warren Buffett :

Les fonds indiciels conviennent mieux pour la plupart des gens

Bien qu’il est devenu riche en tant qu’investisseur actif, Warren Buffett reconnaît que la majorité des particuliers obtiendront de meilleurs résultats en investissant dans un ETF. Il conseille même d’investir dans un ETF qui suit le SP 500. Cela permet ainsi de tirer profit des meilleures sociétés américaines et de bénéficier des progrès du capitalismes selon lui.

Et si on allait plus loin !

On sait que les marchés boursiers américains sont efficients et haussiers. Vous pouvez voir les nombreux graphiques du dow jones, du SP500 et du nasdaq 100 pour vous vous convaincre de la réalité de cet état de fait.

« bénéficier des progrès du capitalisme », je reviens sur l’affirmation de Buffett. Nous savons très bien qu’un des plus gros moteurs de la croissance des marchés concerne les nouvelles technologies. Et elles sont concentrées dans quel indice ? Le nasdaq 100. Vous connaissez les GAFAM. Ce sont les initiales des géants de la tech : Google, Apple, Facebook, Amazon, et Microsoft. Maintenant Nvidia a fait une phénoménale apparition avec l’intelligence artificielle et les GAFAM sont devenus les 7 magnifiques avec comme septième société tesla.

La toute puissance des Big Tech parmi les indices américains est d’une évidence implacable. Elle est devenue majeure dans la pondération des indices US. En rajoutant Netflix, dont le cours a doublé en un an, les 7 magnifiques pèsent actuellement 30% du SP 500.

Les marchés boursiers sont tirés vers le haut par la tech. En sachant cela, l’ETF Nasdaq 100 est un parfait ETF pour développer son capital.

Source : Nasdaq 100

Le Nasdaq 100 a bien surperformé le SP 500 en termes de performance. Sur les 15 dernières années, le Nasdaq 100 a affiché un rendement annualisé d’environ 16 %, alors que le SP 500 a enregistré un rendement annualisé d’environ 8 %.

Les marchés sont chers actuellement. Et n’oubliez pas la citation de Buffet : Soyez craintif quand les autres sont avides et avides quand les autres ont peur. On peut raisonnablement dire que l’avidité a pris le dessus sur la peur.

Une bonne stratégie est d’investir sur le Nasdaq 100 pendant ses phases de baisse. Attention les chutes peuvent être violentes car très corrélés à la tech comme on peut voir le graphique ci-dessus. Le Nasdaq 100 peut fait gagner beaucoup mais peut tout aussi faire perdre beaucoup.

Il faut être prudent dans son approche financière et garder des réserves pour moyenner au mieux à la baisse. Oui, il est essentiel de conserver des minutions car on ne sait jamais quel est le point bas, comme le point haut du reste.

Et vous savez quoi ?

Parfois une image vaut plus qu’un long discours :

Source: SEC rapport

Même Buffet croit en la tech avec Apple qui représente quand même la majorité de son portefeuille ! Et Buffett est considéré à juste titre par tout le monde comme le plus grand investisseur de tous les temps.

Les ETF et non les fonds de placement

Vous souhaitiez placer votre argent sur un fonds de placement ? Mauvaise idée car peu rentable !

Warren Buffet conseille aussi d’acheter un ETF car les frais sont plus faibles que ceux des gestionnaire de fond pour obtenir au final de meilleurs résultats (frais déduits).

Il y a 15 ans, Warren Buffett, sur de son coup, a parié 1 million de dollars sur le fait qu’investir de l’argent sur un fonds indiciel rendait plus riche qu’un fond spéculatif. Ce pari avait quand même une durée de 10 ans ! Et dans sa lettre annuelle de 2018, le milliardaire avait rendu public le décompte final. Son choix, le S&P 500 avait progressé de 125,8% sur 10 ans. Les 5 hedge funds, sélectionnés par la société « Protégé Partners », ont gagné en moyenne environ 36 %.

Tout est dit.

Cathie Wood, où comment devenir riche avec la papesse 2.0 de Wall Street !

Vous ne connaissez peut être pas Cathie Wood. Pourtant, elle est l’un des noms les plus reconnus dans le monde de l’investissement. Elle est celebre pour ses choix d’investissement audacieux. Dans un monde financier où de nombreux investisseurs s’en tiennent aux modèles traditionnels (coucou Warren), son approche original lui a permis de se démarquer et de se faire un nom.

Les actifs sous gestion de sa société « Ark Invest » ont connu une croissance exponentielle, passant de 3,1 milliards de dollars à la fin de 2019 à plus de 50 milliards de dollars au début de 2021. 

Cathie Wood a marqué sa génération en investissant dans des entreprises disruptives et en croissance qui transformeront l’avenir. Elles ciblent des sociétés qui doivent avoir une prévision de croissance du double de leur valeur sur une durée maximale de 5 ans.

Cathie Wood est favorable sur tout ce qui va transformer le futur.. Elle s’intéresse donc forcement :

Aux crypto-monnaies,

A l’intelligence artificielle,

Aux énergies renouvelables,

Au génome humain,

A la robotique,

A l’impression 3D

A l’exploration spatiale.

Voilà des pistes de réflexion pour vous enrichir 😉

Elle a elle-même déclaré que, bien qu’aujourd’hui son style d’investissement semble risqué, il n’est pas très éloigné de celui de Warren Buffett, lui se concentrant sur la détection d’entreprises et elle, sur des sociétés qui seront demain des sociétés de valeur. La stratégie de Wood est finalement très simple. Elle consiste à investir dans des sociétés qui sont prêtes à changer le monde grâce à des technologies ou à des business modèles révolutionnaires.

Et comme Buffett, elle ne craint pas la volatilité. Elle accumule les actions, forte de ses convictions lorsque d’autres ont peur, ce qui a parfois conduit à des pertes importantes à court terme, mais a finalement abouti à des gains élevés sur le long terme.

Donc Buffet et Wood se ressemblent ?

Oui, comme on a pu le constater.

Et non, Warren Buffett s’est déclaré contre les actifs spéculatifs. Ils préfèrent investir dans de la valeur d’actifs productifs comme les actions, l’immobilier ou les terres agricoles. Il est sans doute d’une ancienne génération alors que Wood ira sur les crypto monnaies.

Pour Buffett, les monnaies virtuelles ou l’or ne produisent rien pour leurs propriétaires. Il estime que le prix de ces actifs dépend totalement de ce que l’autre investisseur est prêt à payer. Si vous achetez 1 kilo d’or aujourd’hui, vous aurez encore ce même kilo dans 20 ans, alors que les actifs productifs vous feront gagner différemment de l’argent au fil du temps : Les actions par leurs dividendes, l’immobilier par leurs loyers, les terres agricoles par leurs fruits ou légumes.

La méthode du DCA

Nous avons vu plusieurs stratégies pour devenir millionnaire avec la bourse.

Ma méthode se rapproche forcement des préceptes vu en haut et j’ai essayé d’en extirper le nectar :

Valeurs de croissance

valeur à dividende mais faible

Valeurs innovantes

Rotation sectorielle

Diversification sectorielle

Ma méthodologie est ainsi faite mais je l’ai déjà détaillée dans d’autres articles donc je ne vais pas le refaire. Mon challenge visant le million d’euros me dira si celle-ci est la bonne.

Mais comme Buffett ou Wood, je n’ai pas peur de la volatilité des marchés et d’un éventuel krach boursier. Pensez plutôt positif et voyez cela comme une opportunité pour acheter des actions ou des ETF à vil prix !

Donc oui, je vais faire du DCA (dollar Cosat Average) et acheter plus d’actions lors des phases de baisse des marchés. Je souhaite minimiser les risques et ne pas faire du lump sun.

Je suis un investisseur prudent

Pour ceux qui ne connaissent pas le DCA, cette méthode consiste à investir une somme fixe sur une période définie. Personnellement cela sera tous les mois sur une première durée de 3 ans : Comment bien investir en bourse et la stratégie des 3%.

Mon approche a pour objectif de diminuer les risques liés à la volatilité des marchés et de faire croite le capital du portefeuille. Je compte aussi sur la magie des intérêts composés.

Le DCA couplé aux intérêts composés pour devenir millionnaire en bourse à long terme !

Quand on investit et qu’on n’a pas beaucoup d’argent au départ, tout se joue sur la durée et l’apport régulier de capitaux chaque année. Au début, on a l’impression que cela ne progresse pas vite mais il faut s’accrocher et être patient. Et comme on peut le constater, si vous mettez 500 euros tous les mois avec un taux de rendement annualisé de 10 %, le capital grossit de plus en plus vite sur la durée et vous aurez un capital final important.

500 euros par mois sur 30 ans et vous aurez un capital de près de 1 085 000 euros pour « seulement » 126 000 investis sur la période. Tout cela est possible grâce à la magie des intérêts composés.

Albert Einstein aurait déclaré :

Les intérêts composés sont une des plus grandes forces de l’univers

Warren Buffett est aussi devenu riche par les intérêts composés vu son caractère peu dépensier. Le concept est très simple : l’argent fait de l’argent qui fait de l’argent à chaque fin de capitalisation d’intérêts. Il s’agit tout simplement de l’effet boule de neige. Vous devez laisser les intérêts travailler sur votre placement et ne jamais y toucher.

Si vous commencez tôt, tout est possible !

Et imaginez si vous avez la possibilité de placer 1 000 euros ou plus par mois. Votre ambition d’être millionnaire n’est plus qu’à un pas de la concrétisation de cet objectif. Les intérêts jouent en votre faveur mais encore faut-il faire les bons placements. 😉

Et pourtant, le lump sun est préférable au DCA !

Le lump sun c’est le fait d’investir tout son argent en 1 fois. C’est l’inverse du DCA.

Vous pouvez voir la différence entre investir 12 000 euros avec la méthodologie du LS et celle du DCA sur une période de 12 mois. C’est très simple.

Des analystes ont fait une simulation qui a duré quand même plus de 60 ans. Forcement, les résultats sont crédibles :

Et comme vous pouvez le constater, l’investissement unique est plus rémunérateur que l’investissement étalé 75% du temps, un temps qui dure quand même 60 ans, je le répète.

A noter :

Les seuls moments où le DCA bat le l’investissement unique se situent lors des marchés baissiers (c’est-à-dire 1974, 1987, 2000, 2008 ). Cela est factuel parce que DCA s’effectue dans un marché baissier et de ce fait, cette méthodologie obtient un cours moyen inférieur à celui d’un investissement forfaitaire. C’est pour cela que faire ma stratégie de DCA pendant les marchés baissiers fait sens sinon je ferai un investissement unique.

Une petite aparté pour les investisseurs dans le bitcoin :

Alors le lump sun il toujours préférable ?

Le graphique et la légende disent tout. Le DCA a sous-performé l’investissement unique de 341 % en moyenne sur 24 mois en raison des fortes hausses du cours du Bitcoin ces dernières années.

La surperformance, c’est bien, mais n’oubliez pas que que la plupart des investisseurs se soucient aussi du risque. Et le risque est bien plus important en lump sun même si votre rentabilité sera bien supérieure.

Le bon compromis est donc le DCA sur les marchés baissiers pour tout actif (obligations, actions, or, bitcoin) afin de surperformer les marchés avec une meilleur sécurisation du capital !

Pensées finales

Pas de recettes miracles pour celles et ceux qui espéraient enfin trouver le graal de l’investissement boursier. Il faut travailler ses connaissances des sociétés cotées mais aussi savoir investir au mieux. J’ai essayé de vulgariser l’article sur ces 2 thèmes tout en abordant les méthodes d’investissement de la vielle garde comme buffet et de la nouvelle génération comme Wood.

C’est à vous de trouver ce qui vous convient mais un investissement boursier s’effectue sur du moyen ou long terme. Sinon, vous allez au devant de grosses déconvenues sauf si c’est vous êtes un trader.

Laisser un commentaire